Logo visa humanitaire

Plaidoyer pour des visas humanitaires

Le CCSI soutient l’Appel de Neuchâtel, lancé par Médecins du monde à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés le 21 juin. La crise de l’accueil des réfugiés a induit une crise humanitaire sans précédent. Face au constat de la nette dégradation des conditions sanitaires et sécuritaires, l’Appel plaide pour l’octroi facilité de visas humanitaires et interpelle le Conseil fédéral afin qu’il joue un rôle de politique étrangère plus actif dans le domaine de l’aide humanitaire et de l’asile (pour lire l’argumentaire complet, cliquez ici). Dans ce but, il propose les quatre mesures suivantes:

1. L’obtention d’un visa humanitaire permet aux réfugiés de venir en Suisse en toute sécurité. A titre d’exemple, dans le cadre de Syrie II, seul 189 visas humanitaires ont été délivrés en 2015. Nous demandons aux autorités que l’octroi soit facilité afin de répondre à une situation urgente, notamment en prenant en compte en priorité la menace contre la vie ou l’intégrité physique dans le pays d’origine et non dans l’Etat tiers où est déposée la demande de visa et en fournissant des informations claires sur la procédure dans toutes les représentations suisses à l’étranger.
2. En regard de l’ampleur de la crise de l’accueil des réfugiés, nous demandons aux autorités d’offrir des possibilités supplémentaires de réinstallation aux personnes vulnérables identifiées par le HCR et de favoriser le regroupement familial. Afin de compenser le programme de l’UE pour la répartition des réfugiés, la réduction du programme de
réinstallations de 2’000 à 1’000 personnes et des visas humanitaires de 1’000 à 500 personnes n’est pas satisfaisante car la relocalisation n’offre aucun statut aux personnes concernées.
3. Les pays européens et la Suisse doivent garantir un accès sûr et légal à leur territoire aux personnes en situation de vulnérabilité par le biais de visas humanitaires ou par les autres voies humanitaires d’admission en permettant les demandes dans les ambassades. Les expériences faites avec la demande d’asile à l’étranger auparavant ont montré qu’il s’agissait là d’un instrument efficace pour aider les personnes ayant besoin de protection.
4. Les pays européens et la Suisse doivent créer un système centralisé pour garantir des conditions d’accueil satisfaisantes et un accès à une procédure d’asile efficace dans les pays situés aux portes d’entrée de l’Europe.

Tout comme Solidarité sans frontières, Amnesty, ou encore Vivre ensemble, le CCSI soutient cet appel et vous invite à le faire connaître, ainsi qu’à signer la pétition qui s’y rapporte.